dimanche 26 mars 2017

La Grande Lessive

La Grande Lessive, une installation artistique éphémère faite par tous tout autour de ka terre.
 
La Grande Lessive du jeudi 23 mars 2017. Le thème "Ma vie, vue d'ici". J'ai participé à cette exposition éphémère avec les résidents de la maison de retraite médicalisée pour laquelle je suis l'animatrice coordinatrice.
 
Une première participation en images :
 
video
 
 

mardi 21 mars 2017

Journée du rangement des bureaux

L'arrivée du printemps est souvent synonyme de grand nettoyage, le fameux ménage de printemps... c'est peut-être pour ça que la journée du rangement des bureaux existent ?! Aujourd'hui, prenez le temps de trier, ranger et jeter tout ce qui vous encombre et pensez à le faire aussi bien à la maison qu'au bureau. Pour que cela soit plus fun, mettez votre musique préférée et embarquez vos proches ou vos collègues en leur partageant cette idée de la journée du rangement des bureaux. Et qui sait ce sera peut-être aussi l'occasion de faire passer un message mais tout en douceur et avec humour à votre moitié ou à cette fameuse collègue bordélique. Vous savez ces fameuses personnes qui vous disent : "Oui je sais je suis bordélique, mais j'un bordel organisé !"

Mon bureau version maison

lundi 20 mars 2017

Journée mondiale du conte

Le 20 mars c'est aussi la journée mondiale du conte 


Voici 2 contes à destination d'enfants de maternelle, que j'ai écrit avec les résidents de la maison de retraite médicalisée dont je suis l'animatrice coordinatrice. Il ne manque plus que les illustrations... Et je vous rappelle "Qui garde son âme d'enfant, ne vieillit jamais".
 
Bonne lecture ! 
 

Jacinthe et la jonquille d'or

Il était une fois, au royaume des fées Médicis, une jeune fille nommée Jacinthe, blonde aux longs cheveux bouclés couleur des blés mûrs, aux yeux noisette de biche et aux longues jambes chaussées de bottes magiques. Ses bottes solides lui permettent de sauter loin. Un jour, la reine Catherine lui demande de rapporter la jonquille magique en or pour célébrer la fête du printemps.
 
La voilà partie vers le sud du royaume. Arrivée dans la forêt magique, elle rencontre une vieille dame qui lui demande son aide pour composer les 20 bouquets de fleurs magiques commandés par la reine. Jacinthe est contente de l'aider, et en remerciement la vieille dame lui indique le chemin à ne pas prendre ; sous peine de rencontrer les majestueux oiseaux très rares dont les plumes colorées et très douces endorment chaque voyageur pendant 3 jours.
 
Jacinthe arrive à la montagne de verre qu'elle gravit facilement grâce à ses bottes. Au sommet, elle découvre le jardin enchanté couvert de fleurs magiques. Au milieu, brille la jonquille en or. Jacinthe court la cueillir pour la reine.
 
De retour au château, la jeune fille lui remet la fleur et le prince Laurent invite la belle demoiselle à ouvrir le bal de la fête du printemps.
 
Et c'est ainsi qu'ils se marièrent à l'arrivée de l'été et eurent beaucoup d'enfants...
 
 
 


Un traîneau autour du monde

Il était une fois, quelque part au pôle Nord, le petit chalet en bois du père Noël. Il neigeait, tout était blanc et calme dehors. Dans la maison, cela bougeait beaucoup : les lutins fabriquaient sans s’arrêter de nouveaux jouets. Ce soir-là,  où commence notre histoire, c’était la nuit du 24 décembre.
Le chef des lutins apporta la liste des enfants sages au père Noël, ainsi qu’une carte du monde. Devant le chalet, attendait fièrement le traîneau du père Noël. La hotte pleine de jouets avait été déposée sur le siège moelleux. L‘heure du départ pour la distribution des cadeaux avait sonné.


OH OH OH Clochettes tintinnabulez,
En route pour un Noël autour du monde !

En entendant la formule magique, les rennes, Rudolph en tête avec son nez rouge, avancèrent lentement. La neige tombait toujours et le traîneau, tiré par les fidèles amis, s’envola dans le ciel, jusqu'à la lune.Le père Noël n’avait pas froid : il portait un gros manteau rouge, un bonnet bordé de fourrure en hermine blanche, et une chaude couverture était posée sur ses genoux.

Le père Noël avait choisi sa route : destination le Canada.
Le traîneau atterri sur le toit d’une cabane, au fin fond des bois. Tout près, les écureuils et les ours bruns regardèrent cet étrange traîneau se poser. Le premier enfant de la liste dormait ici : c’était le premier noël de bébé Charlie. Le père Noël déposa un ours en peluche et un hochet, et il reprit son trajet dans toutes les provinces du Canada. Puis, se furent les Etats-Unis, tout près, les îles aussi, l’Amérique du Sud, puis l’Asie.
En milieu de chemin, le traîneau, les rennes et le vieil homme en rouge arrivèrent en Russie. Ils s’étaient posés devant une Isba. Les petites maisons russes étaient en bois, et portaient toutes les couleurs du monde : jaune, bleu, vert, rouge ou doré !
Le père Noël avait un cadeau à déposer à la petite Natacha, huit ans, de la maison rose : une jolie poupée. Mais quand le présent fut mis au pied du sapin, et que le père noël voulut repartir, les rennes ne voulurent pas avancer à cause du froid ! Le vieil homme alluma un feu pour les réchauffer. Il leur proposa  un lait chaud à la cannelle et au chocolat que les lutins avaient préparé, mais ça ne marcha pas. Il faisait beaucoup trop froid dans cette partie de la Russie !
Alors, le père Noël, tout haut, prononça sa formule magique : OH OH OH !


La fée des bois apparut, et, avec sa baguette annonça : "Avec ma baguette enchantée, la Russie vous offre des bottes fourrées !"

Et neuf paires de bottes bien chaudes habillèrent alors les pattes des rennes ! Tous purent repartir après avoir remercié la gentille fée : le tour du monde n’était pas terminé !
L’aube allait bientôt se lever, et le père Noël avait choisi de terminer sa distribution, en France, dans un petit village de Provence. Les santons étaient sages et ils accueillirent avec bonheur le petit groupe. Dans la maison, au fond du village, les treize desserts de Provence étaient posés sur la table. Une lettre aussi les attendait. On pouvait lire :

« Cher père Noël,

Nous t’avons attendu toute la nuit, et avons été très sages cette année. Voici les desserts de notre région que papa et maman ont préparés. Régalez-vous !
Bon nouvè et à l’année prochaine !

Nino et Sarah. »

Le père noël, ravis, monta une dernière fois dans son traîneau et ils reprirent la route pour le pôle Nord. La tournée était maintenant terminée, tous pouvaient s’endormir, au chaud, le ventre plein, très heureux, jusqu'à l’année prochaine.